Amazon Dash : test du bouton WiFi qui risque de chambouler notre quotidien

4 minutes

Illustration Amazon Dash : test du bouton WiFi qui risque de chambouler notre quotidien
Les boutons Dash arrivent en France ! Ces petits boîtier autocollants, aussi gros qu'une clef de voiture, permettent de commander en une simple pression de la crème Nivea, du shampoing Le Petit Marseillais, une boîte de mouchoir Kleenex, de la lessive Ariel ou même de la pâté pour chat Whiskas. Bref, c'est aujourd'hui plus de 500 produits de 43 marques différentes qui sont disponibles.

Un service gratuit mais réservé aux abonnés Premium

Tout d'abord il faut savoir que les boutons Dash sont réservés aux clients Amazon Premium.
Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit simplement d'un abonnement qui permet de bénéficier de la livraison en 1 jour ouvré de tous les articles expédiés par Amazon pour 49€ par an.

Chaque bouton, associé à une marque bien précise, coûte 4,99€ qui seront remboursés sous forme d'avoir sur la première commande, bref un service gratuit.

En revanche, pour les marques qui souhaitent avoir leur bouton, ce n'est pas la même histoire : le ticket d'entrée se situerait aux environs de 200 000$ puis chaque bouton vendu leur coûterait 15$ et enfin Amazon prendrait une "petite" commission de 15% sur chaque commande...

Configuration hyper simple

Pour configurer le bouton rien de plus simple, il suffit d'ouvrir l'application Amazon depuis son iPhone ou son téléphone Android, puis de "configurer un nouvel appareil" depuis les paramètres.
 

L'association du gadget à son compte Amazon se fait en quelques secondes : il faut appuyer 6 secondes sur le bouton, puis depuis son smartphone sélectionner son réseau et rentrer le mot de passe WiFi. Amazon propose aussi d'enregistrer le code WiFi pour aller encore plus vite la prochaine fois.

 

Seulement 11 références

Arrive ensuite l'étape du choix du produit. Et là c'est un peu la surprise : sur les 400 références "Le Petit Marseillais" expédiées et vendues par Amazon sur son site: 141 sont disponibles via son programme "Économiser en s'abonnant" (qui permet de recevoir régulièrement des produits avec une réduction de 5 à 15% sur les prix) , 77 sont disponibles sur son service "Amazon Pantry" (livraison de courses à domicile) mais... seulement 11 sont accessibles depuis le bouton ! Et bien sûr il n'y a aucun moyen de le savoir avant...

Bref, je choisis l'article à associer à mon bouton (au milieu de cette toute petite liste), je valide mon adresse et mon mode de paiement et voilà c'est configuré !

Ensuite, pour fixer son bouton, deux solutions : soit le double face situé au dos de l'appareil, soit avec le support fourni.
 

1, 2, 3...  C'est commandé !

Arrive le moment de la commande : j'appuie et hop c'est commandé comme me le confirme la LED qui s'allume verte. Demain dans ma boîte aux lettres je recevrai donc mon shampoing !
Dans la foulée je reçois une notification sur mon smartphone avec le prix de ma commande, j'ai alors quelques minutes pour annuler ma commande (et heureusement, cela peut être pratique le jour où l'on reçoit des invités touche-à-tout).
Lorsque j'appuie une seconde fois sur le bouton alors que je n'ai pas encore reçu mon produit, une notification m'informe qu'une commande est déjà en cours et qu'il faut cocher une case dans mon compte client pour autoriser les commandes multiples.

Un produit qui ne fait pas l’unanimité 

Depuis l'annonce de sa sortie la semaine dernière, nombreuses sont les personnes qui critiquent ce produit. Et se sont souvent les mêmes remarques qui reviennent :

On n'est pas sûr de faire une bonne affaire : Oui et non, ceux qui commandent tout et n'importe quoi sur Amazon (dont je fais partie...) savent que le géant propose des tarifs avantageux sur de nombreux produits dont ceux du quotidien, et puis c'est pas en allant l'acheter à Carrouf' que vous ferez forcément les meilleures économies !

Ça pousse à la consommation :  Je ne suis pas convaincu, quand on a plus de dentifrice il faut bien d'une manière ou une autre en racheter... dans le cas contraire je plains vos proches :p

Ça pousse les gens à la fainéantise : Mouais, ce n'est pas pire que de se faire livrer ses courses par Monop' ou de passer chercher sa commande ChronoDrive... Et puis au moins ça laisse plus de temps pour mater Netflix avec des pop-corn faire son jogging !

On peut facilement se faire entuber car Amazon peut augmenter les prix comme il veut : Dans le cas où le prix augmente de 10% depuis la dernière commande Amazon s'engage à informer les clients. Et là encore il s'agit d'un "faux problème" : Mr E.Leclerc peut aussi faire ça dans ses magasins, et lui n'informera même pas ses clients.

Ce n'est pas très écologique : Bon là j'avoue que question emballage et tout ce n'est pas le top... Mais bon après pour le transport, c'est tout de même plus écologique que le facteur dépose un colis pendant sa tournée que de faire 20 kilomètres aller-retour pour aller au supermarché le plus proche quand on habite à la campagne, non ?

Et ce n'est que le début ! 

Amazon annonce aussi le lancement de Dash Replenishment Service (DRS), un service qui permet à un appareil connecté de passer directement une commande pour des consommables. Sur son site, Amazon indique ainsi qu'une "machine à laver Grundig se chargera automatiquement de commander de la lessive" ou encore qu'une "imprimante Samsung pourra refaire le plein de cartouches d'encre avant d'être à court" ... Ça promet !

Perso, il y a de fortes chances que je commande dans les prochaines semaines de nouveaux boutons Dash... Mais pas pour faire des emplettes sur Amazon, car ce n'était pas pour ça que je l'achetais à la base, mais plutôt pour faire ça ! Enfin bref, cela n'était pas le sujet initial de ce post et fera certainement l'objet d'un autre article ici-même :p

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Amazon Dash : test du bouton WiFi qui risque de chambouler notre quotidien