Blu : test de l’opérateur mobile gratuit

4 minutes

Illustration Blu : test de l’opérateur mobile gratuit

Un opérateur qui vous propose d’envoyer des messages ou d’appeler sans débourser 1 centime ? Vous allez me dire que c’est déjà ce que propose Free lorsque l’on est client Freebox et vous n’avez pas tort. Mais aujourd’hui c’est de Blu dont je vais vous parler : un forfait 100% gratuit sans avoir besoin d’avoir une box chez bidule, ou d’avoir un forfait mobile à 50€ chez machin.

C’est Prixtel, l’opérateur virtuel qui avait fait parler de lui en 2014 pour avoir lancé un forfait avec 15 minutes d’appels et 15 sms pour 0€/mois, qui est derrière le projet. Pourtant il semblerait que l’opérateur cherche à se faire discret : à aucun moment le nom de Prixtel n’apparaît…. excepté en petite ligne tout en bas des documents légaux, vous savez celles qu’on ne lit jamais !

A son lancement il y a plusieurs semaines j’avais commandé ma SIM et testé le produit. Je vous explique le fonctionnement et vous donne mon avis :)

 

“Si c'est gratuit, c'est vous le produit”

L’expression correspond parfaitement à Blu, en effet chez l’opérateur exit les euros, tout se calcule en éclair : 1 minute = 16 éclairs, 1 SMS = 8 éclairs et 1 Mo d’internet mobile ou un MMS = 16 éclairs. Pour gagner des éclairs Il faut par exemple regarder des publicités vidéos, télécharger une application, ajouter un “pré”-ecran de verrouillage qui affiche de la pub ou bien encore parrainer un ami.

Pas envie de s'embêter ? Vous pouvez alors acheter des recharges (un peu comme les mobicartes il y a quelques années…). Un pack de 1200 éclairs coûte 3 euros, celui avec 7000 éclairs coûte 15 euros.

Au premier abord, on se dit que ce concept est intéressant financièrement parlant, si l’on oublie que son téléphone risque vite de se transformer en prospectus ambulant. Mais très vite on se rend compte que le ratio engagement / récompense n’est pas du tout avantageux: par exemple 4 éclairs pour regarder une pub quand un SMS en coûte 8…

Le plus avantageux reste alors de prendre un Booster, une sorte de recharge : de 300 éclairs pour 1 journée de SMS ou d'appels illimité, à 7000 pour voix et SMS illimités pendant 30 jours ou 10Go de data.

Et donc à ce moment là, forcément un petit calcul rapide s’impose : pour un forfait tout illimité et 10Go de data il faudrait donc 14000 éclaires… soit 30€ ! On est alors bien loin du forfait gratuit promis, mais aussi et surtout bien au dessus du désormais prix standard de 20€ pour un forfait de ce type (à ce prix, l'on bénéficie bien souvent de 20Go mais aussi d'appels vers l'étranger) !

 

Sur le réseau SFR

J’ai commandé ma carte SIM et je l’ai reçu très rapidement. On se retrouve ici avec une SIM triple découpe, identique à celle de SFR ent terme de format, pas étonnant quand on sait que Prixtel/Blu utilise le réseau de l’opérateur au carré rouge.

Lorsque j'avais testé l'opérateur en juin dernier, l'appli rencontrait quelques petits bugs mais fonctionnait plutôt bien dans l’ensemble ! (Mais je ne vais pas m'éterniser sur ce point étant donné que mon expérience n'est pas récente et n'est donc pas forcément très représentative...). Par contre je vous avoue qu’au bout de 15/20 minutes j’avais l'impression d'avoir fait le tour, et je me suis dit "ouai bon c'est bien, maintenant je peux remettre ma SIM Orange et recupérer mon forfait"… Après je ne dois pas vraiment être la cible je pense ! En y réfléchissant, quand j’étais au lycée ou étudiant, j’aurai certainement été prêt à relever toutes sortes de défis pour avoir un forfait “pas cher”, mais plus aujourd’hui.

 

Pub contre minutes gratuites : pas une première !

Prixtel n’est pas le premier à se lancer dans ce concept de forfait gratuit contre de la pub : en 1999 Bouygues proposait déjà un abonnement avec une coupure pub de 10 sec toutes les 2 minutes contre des minutes gratuites, puis réiterera l’essai 4 ans plus tard avec une formule prépayé permettant de doubler le credit contre 20 sec de pub à chaque début d’appel.  

Du côté du fixe, Oreka avait tenté l'expérience pendant un peu plus d’un an avec un forfait gratuit contre l'affichage d'une bannière de publicité au-dessus du navigateur web avant d'abandonner quelques années plus tard. 

 

Mon avis

De mon côté, globalement j’ai du mal à voir comment “la mayonnaise peut prendre” en 2017 alors que nombreux sont les opérateurs à proposer des SMS illimités et plusieurs heures d’appels pour 2€. Et encore plus lorsque l'on sait qu’en changeant d'opérateur régulièrement (comme je le fais) il est possible pour n’importe qui de payer moins de 10€ pour un forfait avec une enveloppe data généreuse... Mais j'espère pour l’équipe Blu que je me trompe !

A l’heure actuelle l’opérateur n'est disponible que sur Android et non sur les smartphones de la marque à la Pomme (Mais bon, pas sûr de toutes façons que celui qui mette un SMIC dans l’iPhone X soit la cible visée par Blu... ). Rendez-vous sur blu.me pour en découvrir plus.

 

[EDIT 14/11] Une nouvelle version de l'appli Blu est disponible depuis aujourd'hui. Au programme : une simplification de l'interface et des "noms des missions", l'ajout d'un jeu de hasard permettant de gagner des éclairs et la possibilité de suivre sa conso directement dans l'app.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Blu : test de l’opérateur mobile gratuit